Passed the Point of no Return - Fictions

« A secret makes a woman woman », merci, on sait déjà.


Vermouth, dont c’était la devise, était allongée sur un lit. Le rouge sang de ses ongles parfaitement polis brillaient d’un éclat étrange sur le blanc immaculé des draps de coton, comme un avertissement.

Oui, elle ne pouvait jamais se permettre le moindre faux pas.

Et pourtant...oui, elle avait été heureuse un jour...si vite... il y a si longtemps...

« Hell Angel », l’ange déchu...

La femme à qui les Anges n’ont jamais souri une seule fois.


Allongée sur le dos, elle fit tourner son corps superbe sur lui-même. Elle se serait étirée « comme un chat » si elle ne les détestait pas autant...Ses longs cheveux blonds décoiffés par sa lente rotation, elle était belle dans son sens le plus fort, c’est à dire d’une séduction incroyable sous une apparente fragilité...la bouche cerise entr’ouverte...et ses grands yeux turquoises regardant vers le ciel.


Qui est Vermouth ? Qui est Sharon Vinyard ? Qui est Chris Vinyard ? Qui est Helena Miyano ? Toutes ces femmes sont inextricablement liées, et entraînent encore d’autres femmes dans la tombe de leur secret...


Cependant, Vermouth souhaitait qu’un homme soit de la partie. Qu’il découvre tout. La Silver Bullet... c’était peut-être lui.

C’était tellement incroyable. Quel hasard tout de même...A quel point souhaitait-elle le mettre au défi ! Jusqu’où serait-il capable de la suivre.. ?

Au fond, tout au fond d’elle même, là où tout est encore plus noir que ses mains tâchées de sang, là brillait un espoir insensé !


Que tout finisse !


Tant pis pour les Autres...tant pis pour son Rêve mêlé de vengeance et de tristesse...

Les secrets sont faits pour être découverts ou bien pour mourir...il en était de même avec elle.


..............................


Rien n’est mieux au monde que le sentiment d’être toujours compris. Qu’il soit japonais ne la gênait nullement. Sa famille, un peu plus.


La future Vermouth n’avait pas de grand dessein de manipulation ou de pouvoir...à ce moment là, c’était une jeune femme charmante. A peine consciente de sa fabuleuse beauté, elle se perdait dans son insatiable curiosité et aimait le contact avec les autres.

Lorsqu’elle le rencontra, elle se persuada que les mauvais jours étaient passés et qu’enfin elle allait être heureuse, là bas, au Japon. Ce fut le cas pendant quelques années, en effet.


Mais quelques fois, on a besoin d’argent. A un moment, ce fut le cas pour eux deux.

Cet homme imposant qui s’était présenté à elle la fascinait : plein de prestance, beau garçon et sentant l’argent à plein nez.

Qui était-il ?


-On pourrait se servir de ce qu’il demande pour financer notre rêve...est ce que tu réalises..?

-Je ...je pense que c’est une mauvaise idée, et tu le sais aussi bien que moi.


Le poing de son compagnon tremblait. Oui, il savait qu’elle était une femme exceptionnellement intelligente et que malgré ses intentions plus que louables... elle y avait pensé. Et qu’elle allait partir loin de lui lorsque ça arriverait.


La jeune femme n’insista pas, mais l’occasion était inestimable. Elle prit quand même rendez vous avec ce magnat des affaires. Oui, elle signa, et son mari aussi. Pourquoi exactement ? Peut-être pour la garder encore un peu plus, peut-être pour la protéger... who knows ?


Au début, ça allait très bien. La présence de son mari la rassurait, mais elle ne parlait presque jamais.

Pourtant, ce qui devait arriver arriva.

Etait ce le destin que les Anges lui voulaient ?

Cela se passa...très mal.


........................


Il fallait fuir au plus vite, mais c’était déjà, comment dire...voilà, trop tard.


.........................


Et puis, ça s’était passé tellement vite. Ce sang qui coulait, c’était le sien, ou tout comme. C’était...c’était pire que tout. Elle l’entendait cracher ses derniers soupirs et Il la regardait.

Il la regardait.

Il la regardait.


Lorsque ce fut fini, ses yeux à elle et ses larmes n’avaient plus de raison d’être.

Puisqu’elle ne rentrait jamais à la maison.

Puisque la maison, ce seraient eux dorénavant.


Les Anges la rejetaient.

Mais une idée germa malgré tout en elle.

Oui, ce but était la seule chose capable de faire vivre, encore.


Alors elle ne devint qu’une poupée d’ironie, cynique et meurtrière. Plus rien ne lui importait en ce qui la concernait, la poupée pouvait bien recevoir les pics dans sa chair ou bien les enfoncer.

Elle gravit les échelons, fatalement. Sa beauté sans appel enflammait les hommes et leurs désirs primaires. C’était bien utile pour agir efficacement...Tous les mêmes sauf Lui , mais... he’s dead, isn’t he ?

Plus de Bien ou de Mal, non...

Uniquement des dieux, cruels et orgueilleux.


Une fois, une fois seulement, son cœur qu’elle croyait gelé se prit d’amitié pour cette jeune actrice japonaise aux longs cheveux bouclés. Mais elle aurait préféré avoir la tête écrasée par un pneu que de l’avouer aux Autres.



.....................


Aujourd’hui, sur son lit, elle considéra la tournure que prenait les événements malgré ce souffle brûlant, cet esprit qui la possédait encore et contre lequel elle ne pouvait rien...mais pour combien de temps ..?

Elle se mit à regarder ses cinq doigts blancs et fins.

Cool Guy.

Angel.

Silver Bullet.

Sherry.

The Boss.


 Que de noms de codes et d’échelons à gravir pour comprendre un secret si simple, si naïf en lui-même...

A secret makes a woman woman”,

But maybe only for a man...

Natalie

Détective Conan - Un Petit Justicier au Grand Cœur - 2006 / 2010 - Tous droits réservés